Débat d'orientations budgétaires 2018

Lors de cette étape obligatoire précédant le vote du budget, la majorité a présenté les axes stratégiques qu’elle veut mettre en œuvre pour l’année à venir.

Contexte
Entre 2014 et 2017,  l’Etat a considérablement réduit ses dotations aux collectivités territoriales afin de contribuer au redressement des finances publiques. Pour le Département de la Drôme cela s’est traduit par une perte de recettes de 27 M€.
Dès 2018, dans le cadre du nouveau projet de loi de programmation des finances publiques, les collectivités territoriales seront soumises à une forte contrainte des dépenses et de l’endettement, assortie d’un renforcement du contrôle étatique s’apparentant à une forme de tutelle. L’Etat demande aux collectivités de mettre en œuvre ses propres objectifs, imposant de fait de nouvelles dépenses qui s’ajouteront aux charges de dépenses sociales obligatoires toujours plus lourdes et toujours non compensées.

Investir pour l’avenir des Drômois
« Malgré ce contexte, nous gardons le cap » a expliqué Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental. « Le Département entend demeurer un acteur majeur de l’innovation, du développement local et de l’accompagnement solidaire. En conséquence, nos orientations budgétaires 2018 s’inscrivent plus que jamais dans une logique de courage et de responsabilité pour investir pour l’avenir des Drômois ».

La majorité s’engage à

  • ne pas augmenter le taux de la fiscalité qui viendrait peser sur le budget des ménages,
  • maintenir, grâce à une gestion avisée, un haut niveau d’investissement (100 M€) pour soutenir l’économie locale et doter le territoire d’équipements structurants (bâtiments, routes, équipements numériques…) qui participent à une meilleure qualité de vie des Drômois,
  • préserver les actions de proximité et de solidarité auprès des plus fragiles et des plus démunis,
  • accompagner les TPE/PME et les filières agricoles.

L’assemblée départementale se réunira en séance publique le 5 février 2018 pour le vote du budget.