Expression des Groupes - Octobre 2017

Majorité départementale : "Ensemble pour la Drôme"

Thérapie « sur-mesure » pour lutter contre la désertification médicale

Parce que la santé est un bien précieux, parce que l’accès aux soins est un droit pour tous, parce que dans certains cas chaque minute compte, parce que vous êtes inquiets, parce que notre mission de service public est d’être à vos côtés au quotidien…
Pour toutes ces bonnes raisons et parce que l’épidémie de désertification médicale affecte plusieurs territoires ruraux et urbains de la Drôme, et que le phénomène va en s’amplifiant, la Majorité départementale a décrété une mobilisation générale. Objectif : proposer un traitement « sur-mesure », une thérapie adaptée aux caractéristiques du territoire, coordonnée et de long terre, afin d’apporter une réponse curative et efficace.
Face à ce constat nous avons rencontré l’ensemble des partenaires concernés afin d’écouter et d’échanger avec les professionnels de santé et élus locaux, pour poser un diagnostic et décider du traitement le plus approprié aux différentes situations rencontrées sur notre territoire.
De ces échanges, trois axes d’intervention ont été retenus :

  • accompagner et soutenir les projets de nouvelles Maisons de santé (actuellement 10 sont en cours de réalisation) via une enveloppe d’un million d’euros,
  • organiser dans la Drôme, avec l’accord de la faculté de médecine de Lyon, des formations à l’attention des médecins généralistes souhaitant devenir maîtres de stage,
  • inciter, en partenariat avec la faculté de médecine de Lyon, les internes à venir effectuer leur stage dans la Drôme, et proposer un accompagnement personnalisé et familial en cas d’installation.

Le 8 septembre dernier, devant un important auditoire de médecins généralistes drômois et d’internes, nous avons souligné notre volonté d’assurer aux nouveaux médecins de bonnes conditions pour exercer, ainsi qu’un accompagnement personnalisé lors de l’installation.
Pour le proche avenir, le Département mise également sur le développement de la télémédecine, via le réseau de fibre optique actuellement déployé par ADN, pour palier ce manque. Sans oublier la piste d’un Bus Santé qui assurerait des consultations de médecine générale dans les zones touchées par la désertification.
Tous les Drômois doivent pouvoir bénéficier du même niveau de soins, sans discrimination géographique. Comptez sur nous pour être  particulièrement exigeants et vigilants sur ce dossier.
Professionnels de santé, élus : pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à contacter Marie-Pierre Duboeuf-Roussel, chef de projet santé (mpduboeuf-roussel@ladrome.fr)

 
 
 

Opposition départementale : "La Drôme en mouvement"

Rentrée 2017 : Un Conseil départemental au service des Drômois

En cette rentrée 2017, nous souhaitons réaffirmer quelques principes forts sur notre vision du rôle du Conseil départemental.
Nous sommes attachés à un service public départemental fort, présent et accessible pour tous les drômois. Les agents du département sont à leur contact et les accompagnent dans leur vie quotidienne et leurs projets. Nos agents doivent avoir les moyens de travailler et nous restons très vigilants sur ce point, les baisses d’effectif et les restructurations peuvent parfois être nécessaires, mais doivent toujours être concertées et garantir la capacité d’assurer un service de qualité.
Nous pensons que les acteurs locaux(élus, entrepreneurs, dirigeants d’associations, porteurs de projets) représentent une grande richesse humaine au service de la vitalité de notre département. Ce maillage local ne doit en aucun cas être affaibli. Le Conseil départemental doit tout faire pour faciliter le travail de ces acteurs et leur donner les moyens d’agir. Nous avons fait part l’année dernière de notre grande inquiétude quant à la baisse des subventions à de nombreuses associations. Le Département a les moyens pour maintenir ce soutien indispensable et nous plaidons pour la sanctuarisation de ces budgets essentiels. Le rôle du Conseil départemental est aussi de porter de grands projets d’investissement qui fédèrent les drômois et structurent notre département. La majorité rencontre des difficultés à inventer ces projets de demain pour la Drôme (rappelons que la dernière mandature avait été très féconde en projets : Agrilocal, Top départ, Ardèche Drôme Numérique et la fibre pour tous, le Pôle écotox…). Notre groupe souhaite prendre toute sa part à cette mission et mène actuellement une réflexion sur l’investissement départemental.
Notre vocation est d’être vigilants, de défendre l’idée d’une Drôme solidaire et dynamique mais aussi d’être porteurs de propositions, c’est ce que nous ferons prochainement.

 

 

 

Dans votre agenda