Pierre Latour - Rencontre

Pierre Latour c’est l’enfant du pays. Celui de la Drôme, de Romans où il a grandi et débuté le cyclisme. Le 18 juillet, les Romanais seront à l’arrivée de la 16e étape du Tour de France 2017 pour applaudir leur champion.

Age : 23 ans. Profession : cycliste. Equipe : AG2R La Mondiale. Signe distinctif : participe à son 1er Tour de France.
En juillet, Pierre Latour parcourra une nouvelle fois les routes de la Drôme en tant que professionnel. L’arrivée dans la ville de son enfance ne le trouble pas particulièrement. « Ça me galvanise de savoir que ma famille et mes amis seront là. J’ai envie de faire encore mieux ». Un soupçon de pression ? Ce serait méconnaître ce jeune homme qui ne vit pas les choses avec stress. Il en a fallu pourtant des efforts pour se hisser à ce niveau de compétition et gravir, depuis le Cyclo-club Romanais Péageois, les étapes souvent éreintantes des entraînements. « Dans la Drôme, la diversité topographique est un incroyable avantage pour la pratique du cyclisme à haut niveau. Ici on peut faire tous types d’entraînements. Je les choisis en fonction des courses. Pour les chronos, je roule dans la vallée du Rhône. Routes plates et vent assuré. Je trouve aussi des parcours avec des petites bosses. Et puis il y a le Vercors pour les ascensions de col et…ses paysages ». Les paysages ? « Oui, des décors magnifiques ! Il faut bien s’occuper durant 6h sur un vélo. J’écoute de la musique et je regarde les paysages. Sans eux, je m’ennuierais. Je plains mes copains du Nord… ». On pourrait presque croire que son lien à la Drôme a été le moteur de son succès. « En quelque sorte. Je ne suis pas certain que j’aurai pris autant de plaisir dans un autre département ». Espérons qu’avec cette énergie positive, cet athlète affable, décrochera une victoire d’étape dans la Drôme devant un public conquis.

 

Dans votre agenda