Grignan est une fête

C’est l’histoire d’une belle rencontre entre le spectacle vivant et un haut-lieu du patrimoine drômois. Depuis 30 ans, les Fêtes nocturnes enchantent les soirs d’été du château de Grignan.

Les joyeuses déambulations des débuts ont fait place à des créations portées par de grands noms de la scène française. Devenu référence nationale du théâtre populaire, ce festival unique en France avec ses 44 représentations à ciel ouvert, accueille chaque année plus de 30 000 spectateurs. Une production du Département de la Drôme.

Crédit photos : F.Rey, C.Matras, P.Gardin, P.Petiot

2015 Quand le diable s’en mêle (Feydeau) mise en scène Didier Bezace - Crédit C.Matras
2012 Les femmes savantes (Molière) mise en scène Denis Marleau - Crédit C.Matras
2014 Béatrice Dalle est Lucrèce Borgia (Victor Hugo) mise en scène David Bobée - Crédit F.Rey
2013 Chatte sur un toit brûlant (Tennessee Williams) mise en scène Claudia Stavisky - Crédit C.Matras
2012 Les femmes savantes (Molière) mise en scène Denis Marleau - Crédit C.Matras
2011 Philippe Torreton est Hamlet (Shakespeare) mise en scène Jean-Luc Revol - Crédit F.Rey
2010 Denis Lavant dans Le roi s’amuse (Victor Hugo) mise en scène François Rancillac - F.Rey
2009 Tartuffe (Molière) mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman - F.Rey
2008 La cagnotte (Labiche) mise en scène Adel Hakim - Crédit P.Petiot
2007 Mesure pour mesure (Shakespeare) mise en scène Adel Hakim - Crédit P.Petiot
2006 Zélinda et Lindoro (Goldoni) mise en scène Jean-Claude Berruti - Crédit P.Gardin
2005 Dom Juan (Molière) mise en scène Guy Freixe - Crédit P.Gardin
2000 L’Etourdi (Molière) mise en scène Jean-Vincent Brisa Grignan - Crédit C.Matras
1999 Le malade imaginaire (Molière) mise en scène Jean-Vincent Brisa - Crédit C.Matras
1996 Grignan, chère marquise, mise en scène Jean-Denis Vivien - Crédit C.Matras
1995 La fable de Grignan (d’après Les Fables de La Fontaine) mise en scène Jean-Denis Vivien - Crédit C.Matras
Les jeux de lumière font partie intégrante de la mise en scène du spectacle. Depuis la terrasse du château, l’éclairagiste souligne le jeu des comédiens - Crédit F.Rey
Chaque année, de nombreux journalistes de la presse locale, régionale et nationale assistent aux Fêtes nocturnes. La lecture des articles consacrés au spectacle est toujours un moment d’émotion pour les comédiens - Crédit C.Matras
Elle crée les vêtements qui vont donner vie et caractère aux personnages. On ne la voit presque jamais et pourtant son rôle est essentiel : c’est la costumière - Crédit C.Matras
Durant toute la durée du spectacle, le tinel du château fait office de local à costumes et accessoires et de loge pour les comédiens - Crédit C.Matras
Chaque année, dans le cadre des actions culturelles proposées aux collégiens, le Département invite des classes aux répétitions du spectacle des Fêtes nocturnes, pour une découverte de la pièce mais aussi des métiers du théâtre - Crédit F.Rey
Les Fêtes nocturnes sont l’occasion d’une mise en lumière et en beauté du château et de ses extérieurs - Crédit C.Matras
Avant ou après le spectacle, les spectateurs peuvent déguster une assiette de produits du terroir drômois dans les jardins du château, rebaptisés pour l’occasion « Bar du bosquet » - Crédit C.Matras
En 30 ans, la notoriété des Fêtes nocturnes n’a cessé de s’amplifier. En 2015, 32 800 spectateurs sont venus applaudir les comédiens - Crédit C.Matras
Affiche des fêtes nocturnes 2016
2016 Essai vidéo sur la façade du château de Grignan pour Don Quichotte (Cervantès) mise en scène Jérémie Le Louët - Crédit Noémie GUEDJ - Cie Les Dramaticules

 

Dans votre agenda