Forêt départementale de Saoû

Le projet de la réhabilitation de l’auberge des Dauphins et sa reconversion en Maison de site vient de franchir une nouvelle étape. Treize ans après avoir fait l’acquisition de la forêt de Saoû, le Département de la Drôme a déposé, mercredi 26 juillet 2017, un permis d’aménager en mairie de Saoû.

Un projet de territoire
Le Département a décidé d’engager une réhabilitation de l’édifice et de redonner vie à l’auberge des Dauphins, construction emblématique du site. Après une vaste concertation avec l’ensemble des acteurs  du territoire (et notamment du Comité de gestion de la forêt de Saoû, de la commune de Saoû et de la CCVD), le principe d’une Maison de site a été retenu.
Fin 2014, le Département a engagé une consultation sur la base d’un programme muséographique et pédagogique. Une équipe de maîtrise d’œuvre a été choisie, pilotée par l’atelier Philippe Madec et composée de plusieurs architectes, d’un paysagiste, d’une scénographe et de bureaux d’études techniques.

La seconde vie de l’auberge des Dauphins
En 2020, l’ancienne auberge-relais pourra accueillir et informer les visiteurs de plus en plus nombreux à apprécier ce site (100 000 /an).
Axée autour des relations de l’homme à son environnement, la nouvelle Maison de site racontera l’histoire de la forêt, des hommes qui l’ont habitée et son exceptionnelle richesse. Des éléments scénographiques seront mis en place pour une meilleure compréhension et interprétation de la forêt, ainsi que des expositions permanentes et temporaires, des ateliers pédagogiques, des animations, des événements culturels, pour une maison vivante et attrayante.

Coût de l’opération
Le Département de la Drôme investit 7,2 M€ TTC dans ce projet de Maison de site
3,64 M€ TTC pour les travaux de bâtiments (Auberge, locaux de service, pavillons)
0,99 M€ TTC pour la scénographie, et la production muséographique (panneaux, films, jeux..)
1,36 M€ TTC pour les aménagements extérieurs et réseaux (accès, stationnement, aménagements paysagers, eau-assainissement, fibre optique)
0,07 M€ TTC pour la bureautique, billetterie, etc.
1,13 M€ TTC pour l’ensemble des études techniques et de maîtrise d’œuvre

Subventions
100 000 € sont inscrits dans le cadre du Grand Projet Rhonalpin Bio-Vallée
1,5 M€ sont sollicités dans le cadre du volet territorial du CPER (Contrat Plan Etat Région)

L’histoire de l’auberge des Dauphins
En 1928, le propriétaire de la forêt, Maurice Burrus, confie la réalisation de l’auberge à l’architecte Paul Boyer. Le bâtiment, inspiré de Trianon, est réalisé en béton armé et les façades sont traitées dans un style classique. Deux salles de restaurant sont aménagées ainsi qu’un café-bar et quelques chambres. Jusqu’en 1939, l’auberge connaît une période faste avec ses menus gastronomiques qui lui valent deux macarons et trois fourchettes au guide Michelin. Véritable curiosité architecturale et touristique, le bâtiment a ensuite été laissé à l’abandon après-guerre par ses propriétaires successifs.

© Gilles Aymard

 

Dans votre agenda