Un peu de Géologie

Le synclinal vu du ciel

Au Crétacé, les sédiments se déposent au fond de l’océan, formant un mille-feuilles de calcaires durs et de marnes tendres (fig.1).

A l’Eocène, lors de la formation des Pyrénées, le Diois se retrouve coincé entre la poussée du Ventoux et la masse des Alpes. Un double pli se forme, délimitant un synclinal orienté est-ouest (fig.2).

Depuis, fracturés par les séismes, rabotés par les glaciers, creusés par les cours d’eau, les abords du massif de Saoû sont aplanis, tandis que protégé par ses calcaires durs, le synclinal se retrouve isolé et « perché » (fig.3)

Aujourd’hui, le synclinal perché de Saoû est réputé pour être l’un des plus élevés d’Europe.

Qu’en sera-t-il dans 100 millions d’années ?

 

Dans votre agenda