Espaces naturels sensibles - Géologie

Le Serre de l’Ane, un patrimoine géologique inestimable à protéger et à valoriser.

Jeudi 18 mai 2017, Patrick Labaune, président du Conseil départemental, député de la Drôme, Patricia Brunel-Maillet, vice-présidente du Conseil départemental chargée de l’Environnement, Laurent Haro, maire de La Charce, Henriette Martinez, présidente du Parc naturel régional des Baronnies provençales, ont accueilli un groupe de scientifiques en vue de l’attribution d’un « Clou d’or » (signe de reconnaissance officielle et référence géologique de niveau mondial) au site du Serre de l’Ane.

Un site mondialement reconnu par les scientifiques
Découvert en 1977, la coupe géologique du Serre de l’Ane constitue un site unique et exceptionnel pour les géologues. La falaise a enregistré en continu l'histoire de notre planète durant 5 millions d’années, ce qui représente un témoignage extraordinaire. Il marque l’articulation entre 2 périodes géologiques : le Valanginien (-140 à -134 millions d'années) et le Hauterivien (-134 à -131 millions d’années). Tous deux représentent des tranches de temps à l’échelle de la Terre, qui ont enregistré un certain nombre d’évènements géologiques.

Seulement 25 sites de référence mondiale comme « stratotype de limite(1)» sont répertoriés dans le monde, dont 5 en France. Il s’agit donc d’un patrimoine géologique inestimable à protéger. Ce qui a motivé, dès 1995, une candidature du Serre de l’Ane en vue d’obtenir le « Clou d’Or » délivré par la Commission Internationale de Stratigraphie et reconnu par les scientifiques du monde entier.

C’est à ce titre qu’en 2012, le Département a classé « Espace Naturel Sensible » ce patrimoine remarquable. Des acquisitions foncières, puis des travaux de sécurisation routière et de valorisation ont été réalisés en 2013-2014 pour le rendre accessible au public. Un espace d’accueil et un parcours d’interprétation pédagogique avec bornes, tables de lecture, moulages, ont été aménagés. Le site accueil environ 10 000 visiteurs/an.

Plus d’infos : http://bit.ly/1CMI7uz

(1) la référence « stratotype de limite » aussi appelé « clou d'or » définit les limites existantes entre deux étages géologiques, ne laissant pas la possibilité de vide ou de chevauchement entre eux.