Déplacements

Fauchage – le Département fait rimer sécurité et biodiversité

Depuis fin avril, les agents des routes du Conseil départemental de la Drôme ont repris le fauchage des dépendances vertes.

Publié le lundi 23 mai 2022 11:51
Mis à jour le lundi 23 mai 2022 12:02

Vous les avez peut-être aperçus : les engins de fauchage sont de retour sur nos routes départementales depuis quelques semaines.

Au même titre que la chaussée, les dépendances vertes (ces espaces végétalisés bordant les routes tels que les accotements, fossés, talus ou terre-pleins), sont entretenus par les agents des routes du Conseil départemental.

Sécurité des usagers et des agents

Chaque printemps, le Département réalise une première coupe de sécurité, dès que la hauteur de la végétation atteint 40 cm.

Objectif : assurer une bonne visibilité de la chaussée, des véhicules et de la signalisation. Un enjeu fort pour la sécurité des usagers et des agents qui assurent l’entretien des routes.

Un fauchage haut et tardif

Le fauchage haut réduit le risque d’arrachage de l’herbe et limite le phénomène d’érosion du sol. Le fauchage tardif favorise la biodiversité en laissant les plantes fleurir et disséminer leurs graines. Il maintient un abri et une ressource nutritive pour les insectes et la petite faune.

En plus de son incidence sur la biodiversité, le fauchage haut et tardif optimise les interventions sur les dépendances vertes et permet de réduire les coûts d’activité.

Après la première coupe au printemps, une deuxième est généralement réalisée en juillet, avant des opérations de débroussaillage à partir d’août.

 

Le Conseil départemental appelle les usagers à la prudence à l’approche de ces opérations de fauchage.

A télécharger

Voir aussi