Solidarités

Lutte contre les violences faites aux femmes – Prévention et mobilisation

Ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, retour sur les dispositifs et actions mis en œuvre par le Département.

Publié le jeudi 25 novembre 2021 10:17
Mis à jour le vendredi 26 novembre 2021 11:19

« Les violences faites aux femmes sont encore trop nombreuses en France comme en Drôme. Face à ce fléau, le Département se mobilise grâce à ses compétences (centres médico-sociaux, centres de planification et d’éducation familiale) et par un soutien apporté à plusieurs initiatives » explique Marie-Pierre Mouton, présidente du Département et coprésidente de la Commission égalité hommes-femmes à l’Assemblée des Départements de France.

 

Sur le volet prévention

Les personnels départementaux interviennent en direct pour soutenir et accompagner les femmes victimes. Ils travaillent pour renforcer la prévention des violences et l’accompagnement en lien avec les différents partenaires.

Parmi les différents dispositifs d’aide disponibles : hébergement en urgence et à moyen terme, accueil et accompagnement par les équipes de centres médico-sociaux et dans les bureaux d’aide aux victimes de la police et de la gendarmerie, mise en relation avec les associations qui interviennent pour la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes…

 

Sur le volet action

Le Département cofinance, à hauteur de 60 000 € par an, 3 postes d’intervenantes sociales, salariées par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (Cidff), basées dans les bureaux d’aide aux victimes de la gendarmerie (Valence et Pierrelatte) et depuis cette année de la police nationale (commissariat de Valence).

Mobiles sur tout le territoire drômois, elles participent aux interventions de gendarmerie et de police afin de détecter les situations de détresse sociale. En 2020, 507 dossiers ont été traités dans la Drôme dont 433 se rapportaient à des femmes confrontées à des problèmes de couple.

 

Concernant les solutions d’hébergement des femmes victimes de violences, le Département contribue au financement d’un accueil citoyen à hauteur de 20 000 € par an qui permet le logement en urgence et en famille d’accueil. Cette action s’inscrit dans les objectifs du Plan départemental d’actions pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD).

 

Dans le secteur des Baronnies, le collectif « Femmes, des citoyennes à part entière » est à l’origine du projet de mise à l’abri des femmes victimes de violences. Un appartement est mis à disposition et réservé à cet effet. Le Département, via le centre médico-social local, s’est engagé aux côtés du Cidff et de l’Association nyonsaise d’accueil, insertion et solidarité (Anais) dans le cadre d’une convention tripartite.

 

Besoin d’aide ? Appelez le 3919 : numéro gratuit et anonyme, accessible 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Voir aussi