Déplacements

Mobilité – Inauguration de la passerelle de Crest

La passerelle dédiée aux mobilités douces accolée au pont Frédéric Mistral en centre-ville de Crest est désormais ouverte aux piétons et cyclistes.

Publié le mercredi 13 juillet 2022 10:30

La présidente du Conseil départemental de la Drôme, Marie-Pierre Mouton, et le maire de Crest, Hervé Martion ont inauguré mardi 12 juillet la passerelle accolée au pont Mistral.

Le Conseil départemental de la Drôme a fait du vélo un axe majeur de sa politique de mobilités douces. La collectivité s’est doté d’une politique cyclable qui comprend un plan pluriannuel d’investissement de 42 M€ pour l’aménagement d’itinéraires sécurisés sur les routes départementales afin d’encourager la pratique du vélo au quotidien, ainsi que des mesures pour développer le cyclotourisme (aménagement des véloroutes voies vertes, bornage des cols, création de circuits).

Dans ce cadre, et afin de sécuriser les déplacements doux dans le centre-ville de Crest, le Département et la commune se sont engagés dès 2014 pour la création d’une passerelle sur le pont Frédéric Mistral, propriété du Département.

 

76 m de long, 120 tonnes d’acier

Les travaux d’un montant de 1,9 M€ ont été financés à hauteur de 971 990 € par le Département en comptant les aménagements des carrefours aux extrémités de la passerelle, 533 643 € par la commune de Crest, 383 068 € par l’État. Les communautés de communes du Crestois et du Pays de Saillans ont également participé au financement des aménagements à côté de la passerelle pour respectivement 33 849 et 15 000€.

Les travaux principaux ont concerné l’installation d’une passerelle métallique de 76 m de long et 4,5 m de large pour 120 tonnes, reposant sur trois arcs en métal reprenant l’architecture du pont, accolée à l’ouvrage. Initialement prévue en juillet 2019, la mise en service de la passerelle a été retardée en raison de la défaillance de l’entreprise responsable notamment de la fourniture des parties métalliques.

Face à la constatation de nombreuses malfaçons et à l’incapacité de cette entreprise à respecter les procédures techniques et administratives, le Département et la commune ont fait le choix d’engager une procédure de résiliation pour faute. Suite à cette décision un contrôle minutieux des fournitures livrées et des soudures a été réalisé afin d’obtenir un ouvrage conforme au cahier des charges initial et d’assurer la sécurité des usagers.

Le retard du chantier a été accentué par le contexte sanitaire des deux dernières années.


Le Département acteur des transitions

« Cette inauguration marque la fin d’un chantier à rebondissement. Malgré les difficultés nous avons su mener à bien ce projet qui répond à une attente des Crestois et des Drômois en faveur des mobilités douces. En tant qu’acteur des transitions le Conseil départemental s’engage fortement auprès des communes et des intercommunalités pour la création de ce type d’équipements. En 2022, près de 40M€ seront investis dans les projets des communes et des intercommunalités drômoises. Ce chantier illustre le rôle d’ensemblier du Département et notre volonté de construire un cadre de vie à la fois agréable et responsable » a déclaré la présidente du Conseil départemental Marie-Pierre Mouton lors de l’inauguration.

 

Voir aussi