Patrimoine

Routes en guerre ! Vercors et mobilités, 1939-1945

La nouvelle exposition du musée départemental de la Résistance (Vassieux-en-Vercors) mérite le déplacement.

Publié le mardi 22 septembre 2020 15:37
Mis à jour le mercredi 30 septembre 2020 11:51

Durant la Seconde Guerre, contrairement à certaines idées reçues, le Vercors n’était pas une forteresse hermétique. L’accueil de réfugiés dès 1940, puis la création du maquis et la mobilisation générale de juin 1944 provoquèrent d’intenses déplacements, officiels pour certains, clandestins pour d’autres.

Il va sans dire que les routes du massif jouèrent un rôle stratégique, de l’élaboration du Plan Montagnard à l’assaut final de juillet 1944. Lourdement endommagées par les combats, elles furent reconstruites après-guerre.

 

Aujourd’hui, ces routes font partie intégrante de l’histoire et de la mémoire résistante du Vercors.

La nouvelle exposition du musée départemental de la Résistance (Vassieux-en-Vercors) donne à voir des photos et des objets évoquant les déplacements : laissez-passer, ligne de démarcation, billet déchiré, ski, raquette, sac, canne, vélo, laissez-passer FFI, containers, planeurs.

Un documentaire-fiction « Routes en guerre » complète la visite.

 

 

Conçue et réalisée par le musée de la Résistance et la Conservation du patrimoine du Département de la Drôme, cette exposition s’inscrit dans le cadre du projet de valorisation des routes sublimes du Vercors.

Elle fait écho à l’exposition « Chemin(s) faisant. Une histoire des routes du Vercors » présentée aux Archives départementales et sur les grilles de l’Hôtel du Département à Valence.

A voir jusqu’en décembre 2021.

 

En savoir plus

 

Voir aussi