Culture

Une stratégie pour favoriser l’accès à la culture des Drômois

Les élus du Conseil départemental de la Drôme viennent d’adopter une stratégie « culture » dotée de 115 M€ pour la période 2024-2028 lors de la séance publique du 25 mars. Objectifs : proposer une offre culturelle ancrée dans les territoires et faire rayonner la Drôme.

Publié le jeudi 28 mars 2024 14:00
Mis à jour le jeudi 28 mars 2024 14:14

Lecture publique, écoles de musique, soutien aux manifestations culturelles, rénovation du patrimoine, actions éducatives… l’action du Département en faveur de la culture et du patrimoine est vaste mais parfois méconnue. Afin de la faire connaître et de permettre à tous les Drômois d’avoir accès à offre culturelle riche et variée, les élus du Conseil départemental ont adopté une nouvelle feuille de route, avec 115 M€ de financements pour la période 2024-2028.

Alors que seuls les enseignements artistiques, la lecture publique et les Archives départementales font partie des compétences obligatoires de la collectivité, avec cette stratégie le Département déploie des actions de manière volontaire bien au-delà que ce que lui impose la loi. Cette stratégie se décline en deux axes :
• Garantir un maillage territorial de l’offre culturelle et construire un récit commun,
• Faire rayonner la Drôme.

Proximité : une offre culturelle ancrée dans les territoires

Le Département entend conforter les équipements culturels de proximité (bibliothèques, écoles de musiques, théâtres, cinémas et autres lieux de diffusion…) nécessaires à la vitalité artistique et économique des territoires.

Le Département ambitionne également de rendre accessible les médiathèques à tous les Drômois. Pour rappel, depuis des années, la Drôme mène une politique de lecture publique ambitieuse, avec quatre médiathèques départementales réparties sur l’ensemble du territoire. Ces structures permettent l’accès à 200 000 livres, 47 000 CD, 16 000 DVD, ainsi que des ressources numériques, des expositions ou des spectacles.
De plus, le Département s’engage financièrement aux côtés des communes et des communautés de communes pour permettre à tous les Drômois d’être à moins de 15 minutes d’une médiathèque ou d’une bibliothèque avec une large offre de service.

Préserver le patrimoine et accompagner les manifestations

Dans le domaine du patrimoine, le Département entend préserver, valoriser et favoriser l’appropriation de ce patrimoine par les Drômois, notamment avec des actions autour de ses collections (fonds des trois châteaux, du musée de la Résistance, collections de la Conservation du patrimoine et des Archives départementales), et en poursuivant le financement d’opérations de conservation-restauration sur tout le territoire, notamment dans les zones rurales. Sur le volet rayonnement, la collectivité continuera d’accompagner les institutions culturelles et les événements d’ampleur avec un soutien financier, de l’aide pour la logistique et des relais de communication.

Des investissements dans les Châteaux et au Musée de la Résistance

D’importants investissements sont prévus pour les sites dont le Département est propriétaire, dont un ambitieux projet de refonte et d’extension du musée de la Résistance de Vassieux-en-Vercors (6,6 M€). Dans le cadre du CPER, environ 21 M€ sont également prévus pour moderniser et développer l’attractivité des trois Châteaux de la Drôme (Grignan, Suze-la-Rousse et Montélimar).

Faire rayonner la filière du cinéma d’animation

Depuis bientôt 20 ans, la filière du cinéma d’animation recèle un terreau fertile d’auteurs-réalisateurs en animation reconnu et primé. Pour accompagner son développement, le Département a augmenté sa participation au fonds de soutien aux oeuvres d’animation à 380 000 € cette année. Dans la continuité de ce soutien, la collectivité ambitionne de promouvoir ce vivier de création au niveau national, européen et international grâce à une offre touristique inédite et à l’organisation d’événements de notoriété tels que les festivals « de l’Écrit à l’Écran », «Valence Scénario» ou « Festival d’un jour ».

Pour la Présidente du Conseil départemental de la Drôme, Marie-Pierre MOUTON, « avec cette stratégie, notre ambition est de rendre la culture accessible partout, pour tous, chaque jour. Grâce à sa position intermédiaire entre les communes, les EPCI et les régions, le Département est garant d’un équilibre territorial. Alors que les acteurs culturels traversent une période de changements importants avec les effets de la crise sanitaire, l’adaptation nécessaire à de nouvelles pratiques induites par le numérique, cet accompagnement est essentiel »

Voir aussi