Le Département de la Drôme mobilisé aux côtés des agriculteurs et des communes sinistrés par l’épisode de grêle du 15 juin.

Le Département de la Drôme mobilisé aux côtés des agriculteurs et des communes sinistrés par l’épisode de grêle du 15 juin.

D’une violence inouïe, l’épisode de grêle qui s’est abattu le 15 juin 2019 en début d’après-midi, a causé des dégâts considérables sur plus d’une dizaine de communes dans le secteur de Romans et a anéanti les productions des agriculteurs drômois.

Dès la 1ère heure, la Présidente du Conseil départemental, Marie-Pierre MOUTON a souhaité apporter son soutien aux Maires et au-delà, aux Drômois et agriculteurs touchés, en se rendant sur site aux côtés du Ministre de l’Agriculture, du Préfet, du Président du SDIS et du Contrôleur général des Sapeurs-pompiers ainsi que du Président de la Chambre d’Agriculture.

Malgré une Loi NOTRe qui restreint considérablement les capacités d’intervention des Départements, Marie-Pierre MOUTON entend, aujourd’hui, agir en lien avec la Chambre d’Agriculture de la Drôme et de concert avec le Président de la Région Auvergne Rhône Alpes pour mobiliser tous les dispositifs légaux permettant de venir en aide aux agriculteurs touchés.


500 000 € au profit des agriculteurs


Conscient que l’État de Catastrophe naturelle n’apportera aucune réponse financière (au-delà des exonérations, échelonnement de charges sociales ou facilités bancaires) aux agriculteurs victimes des intempéries et dont les exploitations sont en péril, le Département se prépare à débloquer des fonds en complément des aides de la Région, chef de file en matière d‘économie :

  • 200 000 € d’aide à l'investissement pour agir en complémentarité du plan d'urgence régionale sur la protection des cultures et la restructuration des plantations
  • 50 000 € d'accompagnement en ingénierie pour les exploitations les plus en difficulté.
  • 50 000 € de soutien à la veille sanitaire pour éviter une propagation de maladie et garantir la pérennité des exploitations.
  • 200 0000 € de fonds de solidarité spécifique pour les exploitations. Les modalités sont en cours d'examen avec la Chambre d'agriculture au regard des contraintes de la Loi NOTRe.

Le Département sera systématiquement présent aux côtés de l’ensemble des partenaires pour optimiser le soutien au monde agricole et travailler avec l'ensemble des filières en aval de la production pour anticiper
l'impact de cette crise. Au total, un budget de 500 000 € pourrait être rapidement voté par le Département.


Une aide bonifiée pour les communes sinistrées


Le Département, 1er partenaire des communes, reste attentif aux besoins des communes dont le patrimoine public est largement endommagé. Comme il a pu le faire en 2018 pour les dégâts d’orage dans le Diois et le secteur du bassin montilien, il apportera un soutien bonifié pour accompagner les communes drômoises dans les travaux de réparation.

 

Dans votre agenda