Débat d'orientations budgétaires 2019

L’Assemblée départementale a débattu des orientations budgétaires pour l’année 2019 et voté un programme de re dynamisation de l’offre de santé, ainsi qu’un nouveau plan départemental d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées.

Malgré une pression constante de l’Etat sur les recettes et dépenses départementales (27.7 M€ de baisse de dotations entre 2014 et 2018), la Majorité drômoise entend maintenir le cap fixé, en donnant priorité aux solidarités humaines et territoriales.
Les orientations budgétaires 2019 du Département s’inscrivent plus que jamais dans une logique de responsabilité : gestion financière équilibrée et prévoyante, respect de l’engagement pris auprès des Drômois de ne pas augmenter la fiscalité départementale, tout en se donnant les moyens d’investir pour tous et partout. « Dans une France à bout de souffle, a déclaré Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental, nous assumons le choix de la solidarité. C’est de notre responsabilité et c’est ce que les Drômois attendent de nous ».
Premier vice-président chargé des finances, Jacques Ladegaillerie a annoncé une prévision de plus de 115 M€ d’investissements pour l’année 2019. Soulignant à cette occasion que 60% du montant des marchés étaient attribués à des entreprises locales.

Les engagements

  • maintenir un bon niveau d’équipement dans les territoires, dépense utile et vitale à l’économie et à l’emploi, à l’attractivité du territoire et à la préservation du patrimoine,
  • maintenir une gestion raisonnée et appropriée des finances afin de préserver la capacité d’investissement,
  • préserver les actions de proximité et de solidarité auprès des Drômois les plus fragiles,
  • pas d’augmentation de la pression fiscale en 2019 avec un taux de foncier bâti de 15,51%, inférieur à la moyenne des Départements (16,36 % en 2018) pour préserver le pouvoir d’achat des Drômois.


Les grandes orientations

  • aide aux communes, communautés de communes, agglomération,
  • développement numérique, déploiement de la fibre optique jusqu’à la maison,
  • re dynamisation de l’offre de santé,
  • mise en œuvre d’une stratégie de marketing territorial,
  • développement touristique,
  • routes et mobilité,
  • collèges (bâtiment, équipements numériques) et éducation citoyenne,
  • accès à la culture et au sport pour tous,
  • soutien à l’agriculture bio et de qualité, et à la filière bois,
  • préservation de l’environnement,
  • réhabilitation du patrimoine.

 

 

Dans votre agenda