Le cinéma d’animation dans la Drôme

Le cinéma d’animation dans la Drôme

Une filière d’excellence

La Drôme se place au 3ème rang des territoires producteurs de films d’animation en France, ce qui en fait un pôle d’excellence en la matière.

15 sociétés de production de films d’animation sont installées dans la Drôme, dont 9 sur le site de la Cartoucherie (Bourg les Valence), qui fédère la filière et héberge depuis 2009 le Pôle de l’image animée. Ces entreprises emploient environ 700 salariés et représentent 23 M€ de chiffre d’affaires.

Premier studio à voir le jour dans la Drôme, Folimage a permis de développer le cinéma d’animation dans le Département. D’autres studios se sont progressivement installés sur le territoire, et des associations et structures se sont créées autour de cette filière (éducation aux images, écoles et formations, festivals, etc.).

 

 

Plus de 800 prix honorifiques ont été attribués par des festivals et des cérémonies professionnelles à des films d’animations réalisés ou fabriqués dans la Drôme, témoins de la vitalité et de l’excellence de cette filière sur le territoire.

En 2023, 13 films du Pôle de l’image animée drômois ont été sélectionnés au Festival d’Annecy, remportant 9 prix dont le plus prestigieux : le Cristal du long métrage pour Linda veut du poulet ! (Miyu Production, société de production basée notamment à Valence).

Le Fonds de Soutien aux Œuvres Animées

Afin de soutenir cette filière, le Département de la Drôme a co-créé en 2017 un Fonds de Soutien aux Œuvres Animées, qui dispose depuis 2023 d’une enveloppe de 380 000€  : 170 000€ du Département, 110 000€ de Valence Romans Agglo et 100 000€ du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC).

Il s’agit d’un dispositif d’aides sélectives aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles utilisant des techniques d’animation (court métrage, série et spécial TV), basé sur des critères artistiques et culturels.

15 à 20 projets sont soutenus chaque année par le Département de la Drôme, aidant ainsi les studios drômois dans le développement ou la production de leurs projets. Au total, 83 courts métrages ou séries ont déjà bénéficié d’une subvention.

 

Dans la même rubrique