Patrimoine

Grâce au Département, l’ancienne auberge de la forêt de Saoû va revivre sous la forme d’une maison de site. Un équipement innovant qui ouvrira ses porte courant 2020.

La forêt de Saoû est d’une beauté rare avec 2 500 hectares qui abritent une nature diversifiée et exceptionnelle. Elle est aussi réputée pour son « synclinal perché » (pli dont la concavité est tournée vers le haut), unique en Europe, phénomène qui attire géologues, géographes et autres éminents spécialistes.
Elle abrite également un joyau architectural, l’auberge des Dauphins, réplique du Petit Trianon, édifiée par Maurice Burrus entre 1928 et 1930.

Equipement innovant
Ce lieu emblématique, propriété du Département de la Drôme depuis 2003, va revivre sous la forme d’une maison de site, un équipement innovant à découvrir avant la fin de l'année 2020. Avec ce projet ambitieux, accueil des 130 000 visiteurs annuels de la forêt de Saoû et protection environnementale seront amplement améliorés. Et la mise en service d’une voie de mobilité douce au départ du Pertuis ou des Sables blancs devrait largement contribuer à cette optimisation.

Visite guidée
Mais pénétrons déjà dans cet espace à la scénographie contemporaine et créative répartie sur trois niveaux : au rez-de-chaussée, l’accueil, un cabinet de curiosités, un espace de rencontre avec les écogardes et dans le Salon doré la possibilité de se restaurer ; à l’étage, ateliers pédagogiques et salles d’exposition permanente et temporaire sur la découverte du massif de Saoû trouvent toute leur place ; et sur le toit- terrasse, la possibilité de déambuler librement lors d’événements culturels.
Paysagistes, architectes, scénographes accompagnent l’atelier Philippe Madec, maître d'œuvre de l'opération : l’aboutissement de plusieurs années de concertation avec les acteurs locaux pour faire vivre ce patrimoine emblématique sur fond thématique de la relation de l’Homme avec la nature.

 

Dans votre agenda