Lutte contre la désertification médicale

Comment rendre les territoires drômois attractifs et accueillants pour de futurs médecins ? 

Dans le cadre d’une réflexion sur les actions à mener pour lutter contre la désertification médicale et le développement de l’offre de soins à Romans, la Ville et le Conseil départemental de la Drôme ont décidé d’expérimenter une « réponse logement » pour les internes en médecine générale effectuant un stage ou un remplacement temporaire sur la commune. En effet, face à la charge d’un deuxième loyer, de nombreux internes recherchent des solutions d’habitat regroupé moins onéreux.

Pour répondre à cette attente, la Ville de Romans  et le Conseil départemental de la Drôme ont décidé de mettre en œuvre, à titre expérimental, une « Maison des internes » avec la location de 4 chambres situées dans une maison d’habitation du quartier des Méannes. La durée de location pouvant varier de la nuit au mois, dans la limite de six mois. La Ville et le Département se partageant à part égale les coûts liés au logement (loyer, équipements, fluides, impôts locaux le cas échéant). Les internes s’acquittant d’une participation obligatoire de 150 €/mois ou 15 €/nuit.
Cinq internes sont déjà installés : trois à la nuitée et deux pour le mois.

Un projet mené en étroite collaboration avec le Dr Carillo, président de l’association Ambre des médecins libéraux de Romans et maître de stage.

 

Dans votre agenda