Prévention de la perte d’autonomie

Prévenir la perte d’autonomie et l’entrée dans la dépendance constitue un enjeu essentiel pour le Département de la Drôme, chef de file de l’action gérontologique et de la prévention sur le territoire.

Lundi 26 novembre 2018, Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental, a présenté le programme coordonné des actions de prévention à destination des seniors et leurs aidants qui seront déployées sur 3 ans, en présence de l’ARS et de l’ensemble des acteurs de la Conférence des financeurs.

La Conférence des financeurs de la prévention et de la perte d’autonomie (CFPPA) des personnes âgées est l’une des mesures clés de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (Loi ASV), adoptée le 28 décembre 2015. L’objectif de cette conférence est d’assurer la coordination dans chaque département des financements de la prévention de la perte d’autonomie autour d’un programme commun de développement du bien-vieillir.

« En assumant la co-présidence et la tutelle administrative de la Conférence des financeurs, le Département est en première ligne pour conjuguer coordination des acteurs institutionnels et réponses de proximité, portées au cœur des territoires, au plus près de tous les Drômois » a souligné Marie-Pierre Mouton.

Le programme coordonné d’ actions de prévention à destination des Drômois âgés de plus de 60 ans (2018 - 2020) s’appuie sur les conclusions d’un diagnostic des besoins des seniors réalisé en 2017/18.
L’enjeu étant de les accompagner et d’anticiper leur vieillissement pour retarder l’entrée dans la perte d’autonomie, mais aussi d’accompagner les besoins des proches aidants.Quatre axes de travail ont été retenus par la CFPPA afin de construire une réponse pour les plus de 60 ans, y compris les seniors en bonne santé et ne se sentant pas préoccupés par les effets du vieillissement :

  • s’assurer de la couverture territoriale en matière de prévention, en tenant compte des besoins spécifiques des territoires, dans une logique de soutien à l’innovation,
  • favoriser le déploiement d’actions transversales et multi-thématiques en veillant au décloisonnement des approches pour la promotion du bien vieillir,
  • encourager l’aménagement précoce du domicile,
  • développer, de manière coordonnée, les actions favorisant le bien vieillir en Drôme.

C’est sur la base de ces constats que la Conférence des financeurs de la Drôme a élaboré un  programme de 35 actions de prévention, collectives et/ou individuelles, autour de 10 objectifs.

Dès septembre 2018, le Département a lancé 5 appels à projets autour des 5 premiers objectifs :

  • renforcer et cordonner le rôle des services d’aide à domicile en matière de prévention,
  • anticiper l’aménagement du logement et ne plus attendre le besoin immédiat, faciliter les démarches d’adaptation en simplifiant leur mise en œuvre,
  • sensibiliser le public ne se sentant pas concerné par l’avancée en âge,
  • promouvoir des actions de prévention à destination des seniors en prenant en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées vieillissantes,
  • soutenir et développer une offre d’accompagnement des proches aidants.

La CFPPA de la Drôme a reçu 44 projets portés par des acteurs de proximité (Centre communal d’action sociale, Services d’aide et d’accompagnement à domicile, acteurs associatifs et professionnels). La proximité des acteurs étant la manière la plus efficace d’agir au plus près des Drômois. 28 d’entre eux ont été sélectionnés.
Ce choix s’inscrit également dans la dynamique initiée par la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA) pour améliorer l’information des personnes âgées et des personnes handicapées, en assurant un accueil de premier niveau au plus près de leur domicile (ouverture de points d’accueil en février prochain en s’appuyant sur les CCAS, les bénévoles des associations, les services départementaux d’usagers, les Maisons de services au public).
En parallèle, des appels à candidatures spécifiques ont été lancés auprès des 20 résidences autonomie de la Drôme. 18 ont présenté des projets.

Exemples d’actions
Projet SOLIHA : « mon logement, ma santé ». Lancement d’un concours vidéo comme outil de communication pour sensibiliser les Drômois à anticiper l’aménagement de leur logement,
Projet INAWA : activité physique adaptée, déployée sur trois territoires (Montélimar, Romans et territoire Arche Agglo),
Projet la B@se : acquisition des compétences numériques de base à destination des plus de 60 ans du Grand valentinois,
Projet du syndicat inforoute : sensibilisation au numérique pour les personnes qui en sont éloignées. Projet départemental qui s’appuie sur les espaces publics numériques (EPN) de la Drôme ;
Projet Mfara (Mutualité française Auvergne Rhône-Alpes) autour du bien être des aidants.

La mise en œuvre opérationnelle des premières actions s’effectuera dès janvier 2019. D’autres appels à projets seront lancés dans la foulée.


Les partenaires de la Conférence
La Conférence des financeurs, co-présidée par le Département de la Drôme et l’ARS, réunit l’ensemble des acteurs notamment financeurs qui interviennent dans le champ de la prévention : CARSAT, MSA, RSI, les IRC, la CPAM, l’ANAH, la Fédération nationale de la Mutualité française.

Financements 2018

  • 1 153 561,97 € alloués par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) pour la Conférence des financeurs de la Drôme pour les actions de prévention grand public
  • 199 927,90 € versés aux résidences autonomie pour financer des actions en direction de leurs résidents

 

Dans votre agenda