Patrimoine

L’Auberge des Dauphins se transforme

Le Département de la Drôme réhabilite l’auberge des Dauphins pour mieux accueillir les 130 000 visiteurs annuels de la forêt de Saoû.

Publié le mercredi 24 juillet 2019

A découvrir courant 2021, ce projet architectural, scénographique et paysager, présente trois niveaux.

  • En rez-de-chaussée, le public sera accueilli dans l’ancien salon doré entièrement restauré et composé d’un espace de restauration, d’informations, de rencontres avec les écogardes et d’un cabinet de curiosités.
  • Le 1er étage proposera des salles d’exposition permanente et temporaire sur la découverte du massif de Saoû, sa géologie singulière, sa biodiversité exceptionnelle, son histoire et des ateliers pédagogiques.
  • Le toit-terrasse offrira une déambulation libre, des expositions temporaires, des événements culturels et un point de vue privilégié sur le massif de Saoû.
  • A l’arrière du bâtiment, une extension contemporaine permettra aux visiteurs et aux personnes en situation de handicap d’accéder à tous les niveaux.
L’Auberge des Dauphins

« Cette opération, aboutissement de plusieurs années de concertation avec les acteurs et usagers du territoire, allie la volonté de restaurer ce patrimoine emblématique avec celle d’offrir une meilleure compréhension de ce fabuleux espace naturel sensible dans des locaux conviviaux » explique Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil départemental.

La création de cette maison de site – dont les travaux s’élèvent à 8,7 M€ – sera complétée par des aménagements respectueux de la forêt :

  • engazonnement de l’aire d’accueil du Silo
  • mise en valeur de l’auberge des Dauphins et de l’ancienne villa Tibur avec son bassin rénové
  • création d’une voie douce permettant de desservir la forêt de Saoû et la maison de site depuis le village, le Pertuis ou les Sables Blancs

Ce projet architectural a été confié à l’atelier Philippe Madec, accompagné d’une équipe pluridisciplinaire (architectes, paysagistes, scénographes, bureaux d’études techniques…).

Quand la forêt de Saoû se reflète dans les fenêtres de l’Auberge des Dauphins

Photos © Claire Matras, Francis Rey 

Voir aussi