Environnement

Marais des Bouligons : un bijou écologique accessible à tous !

Inauguration des nouveaux aménagements : aire d’accueil et extension du platelage bois en faveur des personnes à mobilité réduite.

Publié le jeudi 11 juillet 2019 12:00
Mis à jour le jeudi 25 juillet 2019 10:50

Situé sur la commune de Beaurières, à quelques kilomètres au sud-est du Claps dans le Haut-Diois, le marais des Bouligons est le témoin des bouleversements naturels et humains qui ont marqué l’histoire de la haute vallée de la Drôme.

Après un événement géologique qui a entraîné la création du Grand Lac, il a été asséché au 18e siècle pour les besoins de l’agriculture. 

Dernière zone humide du Haut-Diois à l’équilibre fragile, le marais des Bouligons abrite plusieurs espèces remarquables de faune : libellule Agrion de Mercure, écrevisse à pattes blanches, castor d’Europe… et de flore, avec 20 espèces de plantes : épipactis des marais, jonc à feuilles aplaties…

Propriétaire de 65 ha (marais et coteaux) le Département gère le marais dans le cadre de sa politique de protection, de valorisation et d’ouverture au public des Espaces Naturels Sensibles.

Pour assurer son entretien et sa protection, une convention de pâturage a été signée avec un éleveur local : depuis 2016, un troupeau de 180 brebis pâture et piétine près de 15 hectares de marais et de pelouses sèches, contribuant à lutter contre l’embroussaillement et au maintien des espaces ouverts favorables à la biodiversité.

Pour améliorer la visibilité et l’accueil des visiteurs, le Département a réalisé de nouveaux aménagements et a investi 294 000€ HT sur le site.

« Ce sentier de découverte, espace naturel sensible, lieu privilégié pour la faune et la flore (400 espèces de végétaux, 130 d’animaux) a été rendu accessible à tous, et a bénéficié d’importants réaménagements pour le confort d’un public toujours plus nombreux : près de 145 000 € ont été investis ».

Et avec la ferme volonté de faire connaître ce site au plus grand nombre, une aire d’accueil sécurisée a été créée le long de la RD 93 avec des stationnements, des aires de piques-niques et des appuis vélos ajoutés aux passerelles. 650 mètres de platelage ont également été ajoutés en 2018.

149 000 € supplémentaires permettent l’accessibilité du marais aux personnes en situation de handicap sur 2 km de parcours aller-retour.

Photos © Claire Matras

Voir aussi