Environnement

Serein comme un oiseau à Saoû

Sur les sites d’escalade du massif de Saoû, grimpeurs, naturalistes et Département œuvrent de concert à préserver la tranquillité des oiseaux rupestres.

Publié le mardi 21 septembre 2021 17:13
Mis à jour le vendredi 15 octobre 2021 14:37

Le massif montagneux de la forêt départementale de Saoû (classé Espace Naturel Sensible, Natura 2000 et ZNIEFF) est un paradis pour les oiseaux et les passionnés d’escalade.


Un voisinage sans histoire, car depuis bientôt quinze ans, grimpeurs, naturalistes et service Environnement Sports Nature du Département de la Drôme travaillent ensemble pour favoriser la meilleure cohabitation possible entre la pratique de l’escalade et la préservation des oiseaux protégés nichant dans les falaises.

Pour parvenir à ce résultat, la commission « escalade-alpinisme du massif de Saoû » a entrepris de nombreuses actions collectives sur ce site, propriété départementale : observations, mise en place d’un protocole de suivi, mesures momentanées de restriction d’utilisation de certaines voies ou falaises et autres conciliations.

 

En 2021, un zonage complet de toute la face ouest du massif a été réalisé et validé par les membres de la commission, correspondant à la classification de toutes les falaises en 3 catégories :

  • secteurs d’escalade
  • zones refuge avifaune
  • zones refuges « jachères » (demande d’équipement possible à l’avenir).

 

 

Le Département de la Drôme et le club d’escalade du CAF Saoû Synclinal ont échangé durant plusieurs mois afin d’aboutir à cet accord, à l’image de ce qui avait déjà été réalisé sur d’autres secteurs comme celui des Trois Becs.

Ce système permet de stabiliser les secteurs d’escalade ainsi que les zones refuges des oiseaux rupestres dans le temps. Ainsi, le massif de Saoû compte plus de 800 voies d’escalade et, dans le même temps, des surfaces immenses de falaises identifiées comme « non équipables » car refuges pour les oiseaux depuis plusieurs décennies.

 

Et les espèces semblent apprécier cet environnement calme ! Cette année, on a ainsi pu observer 3 couples de faucons pèlerins avec 9 jeunes à l’envol, 2 couples d’aigles royaux avec 3 jeunes à l’envol, 1 à 2 couples de grands-ducs d’Europe avec au moins 1 jeune à l’envol, ainsi que plusieurs tentatives de nidification de vautours fauves.

 

Afin de sensibiliser tous les usagers du massif à cette cohabitation et l’importance de son respect, le zonage défini est représenté sur les panneaux d’entrée de sites d’escalade. Le récent zonage de la partie ouest du massif sera indiqué sur les nouveaux panneaux que le Département de la Drôme va faire réaliser en concertation avec ses partenaires, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), le Site NATURA 2000 et le CAF Saoû Synclinal.

 

+ d’infos

Service Environnement Sports Nature
environnement@ladrome.fr – 04 75 79 27 21

Voir aussi