Environnement

Lorient, un parc pour tous

L’objectif du Département ? Faire du parc de Lorient à Montéléger, où viennent chaque année plus de 200 000 visiteurs, un espace animé, véritable lieu de vie.

Publié le mercredi 24 juillet 2019

Un lieu de vie invitant aux loisirs, à la pratique du sport, aux rencontres familiales, le tout ponctué d’événements culturels et sportifs, est le pari tenu par le Département de la Drôme, propriétaire du site.

Plusieurs années ont donc été consacrées à son réaménagement, pour donner naissance à un parcours ambitieux autour de la thématique de l’animal bâtisseur.

Du ver à soie à la chrysalide, du fil à la toile d’araignée, des branchages au nid… le règne animal est partout. Rien d’étonnant, pensez-vous, pour un lieu classé espace naturel sensible ?

Pourtant, la surprise est de taille devant les œuvres architecturales réalisées par le collectif Dérive sous la direction artistique de l’association De l’aire dans le cadre du projet Parc pour tous, Anima Motrix.

La Hutte, aux formes ondulantes et géométriques, en bord de rivière, pourrait être bâtie par les castors, l’Essaim géant invite à pénétrer dans le cocon pour profiter de la lumière transperçant les bois emmêlés, les Alvéoles, jeu d’assemblage, tisse leur chemin entre les arbres et l’allée cavalière et le Nid de branches entremêlées incite à s’asseoir pour profiter d’une vue imprenable.

« Un projet participatif d’envergure où ont été étroitement associées les structures culturelles éducatives du territoire tout comme le public lors de grands évènements ponctuant l’émergence des oeuvres » explique Patricia Brunel-Maillet, vice-présidente chargée de l’environnement au Département.

Le parc de Lorient est finaliste du palmarès régional 2019 de l’Architecture et de l’Aménagement Auvergne-Rhône-Alpes, dans la catégorie « espace public et aménagement paysager » (collectivités de plus de 2 000 habitants).

Vous avez jusqu’au 30 septembre pour voter pour le parc. On compte sur vous ! http://bitly.com/2NUN80y

Photos © Juan Robert, Francis Rey, Claire Matras

Voir aussi